mardi 1 mars 2022
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Courrier

De : Pim
Date: sam. 12 févr. 2022 à 23:07
Subject: Formulaire de contact : Rien de spécial
To:

Au bout du compte, non pas je découvre Nabe mais je le lis. Le livre sur la femme de Céline…
Bravo tout simplement.
Je vais ensuite lire avec intérêt Les Porcs. Si j’ai bien compris il y a des portraits de “dissidents” dont Soral, Conversano, Dieudonné. Cela devrait m’intéresser. J’ai fait une émission de radio sur E&R, Pavillon de Chasse. On doit encore l’y retrouver, onglet ERFM. Je la prolonge, en toute “liberté” sur YouTube radio Grand-Torino.

Franchement cette lecture de Nabe est une très bonne surprise.Mes salutations au maestro.Gnagnagna votre,Pim.

*

De : Axel Fersen <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: mer. 5 janv. 2022 à 14:10Subject: Formulaire de contact : Ecrivez la préface de mon livre. S’il vous plait.To: <contact@marcedouardnabe.com>

Bonjour,Je me présente, Axel Fersen, 25 ans, jeune écrivain y parait.J’ai écrit un livre, avec mon sang et toute ma haine envers le monde entier. L’histoire d’une étudiante en 2004, perdu dans les mondialisés, le rock, la publicité, qui cherche pour la liberté dans la littérature. C’est irrévérencieux, provocateur, parfois pathétique, délirant mais toujours mordant.J’ai puisé chez Rebatet, chez Céline et d’autres grands noms. J’ai voulu mettre ma peau sur la table. Je suis déjà ostracisé dans ma fac, ce n’est pas grave. Je veux me sacrifier pour cette œuvre qui portera en guise de nom d’auteur, celui de la narratrice, pour rendre le récit plus effrayant car plus vrai. Rien n’est plus effrayant que la réalité, non ?Je ne sais pas ce qui se passera si ce livre parvient à être publié mais je pense que ça bougera.Et comme vos écrits, notamment Une lueur d’espoir et Au régal des vermines, je voulais vous demander votre aide. Si je peux vous transmettre le manuscrit d’une quelconque façon.

Je vous demande donc d’être assez fou pour en rédiger la préface.

*

De : Pierre Biglione <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: mar. 4 janv. 2022 à 18:34Subject: Formulaire de contact : Georges ROUAULT …huile sur contreplaqué dans son cadre d’epoqueTo: <contact@marcedouardnabe.com>

Cher monsieur NabeJ’ai découvert est acquis ce très beau et passionnant tableau.Il me semble vraiment digne d’intérêt ,je l’avais déposé chez Christie’s il y a quelques années .Cette dernière très confiante au vue de cette huile magnifique sur contreplaqué , sans hésitation, me proposa de la mettre en vente en me précisant naturellement après avoir obtenu le certificat dont elle c’est chargée )comme le veut l’usage, auprès du comité de la fondation ROUAULT…A six semaines de la vente Christie’s me rappela pour m’informer (à sont grand étonnement ”et visiblement gênée ‘ que la réponse de l’association fut …”’Nous ne pouvons certifier ce tableau car nous ne pouvons pas déterminer si cette œuvre est authentique …ou non (sic)…”Ayant découvert récemment, votre passion pour ce peintre, je viens très naturellement vers vous, pour si vous le voulez bien, exprimer votre avis et votre ressenti au sujet de cette œuvre.Si votre avis est à priori favorable et que cela vous intéresse, je serai très heureux de vous le présenter physiquement à votre convenance.J’ai par expérience rencontré ,pour d’autres identifications et assez souvent ,des collectionneurs bien plus avisés que les experts calfeutrés dans leurs tours d’ivoire et très peu enclin à reconnaitre finalement une œuvre nouvelle qui les dérangerait dans leur quiétude …Alors qu’a l’évidence si c’était leurs passions ils s’investiraient passionnément dans la recherche de la vérité .Position assez récurrente …mais heureusement pas immuable.Dans l’attente de votre réponse,Cher monsieur, avec tous mes vœux les plus chaleureux pour cette nouvelle année, Je vous prie de recevoir mes très cordiales salutations.

Pierre Biglione

*

De : Ferrero lionel <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: sam. 20 nov. 2021 à 14:46Subject: Formulaire de contact : Question :To: <contact@marcedouardnabe.com>

Les patmiens parlent aux patmiens.

Devine qui je suis.

*

De : Francois Krug <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: mar. 4 janv. 2022 à 17:24Subject: Formulaire de contact : Un journaliste cherchant à joindre Marc-Edouard Nabe…To: <contact@marcedouardnabe.com>

Bonjour,

Je suis journaliste indépendant, à Paris. Je cherche à joindre Marc-Edouard Nabe pour un livre sur lequel je travaille. Je ne peux pas rentrer dans les détails ici, mais il y est notamment question d’écrivains qu’il a bien connus et qu’il a souvent évoqués dans ses journaux ou sur Nabe’s News. J’aimerais en discuter avec lui et faire appel à ses souvenirs, soit à distance, soit lors d’un de ses passages à Paris. Vous serait-il possible de lui transmettre mon message ? Je vous en remercie d’avance. Je suis joignable par e-mail ou au téléphone

Cordialement,

François Krug

*

De : LARDE <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: lun. 15 nov. 2021 à 05:29Subject: Formulaire de contact : PoésieTo: <contact@marcedouardnabe.com>

Bonjour,Ayant acheté récemment “Au régal des vermines”, et en le lisant, cela m’a donné l’idée de vous faire partager un de mes poèmes.

CARNAGE

Je crèverai sans doute la bouche ouverte… Qu’importe !C’est cela que d’être demeurée sur cette Terre, muetteEt d’avoir opté pour les lignes d’un cahier en simple mitrailletteCroyant purger en moi tous les maux de la Planète, qui s’emportent.Et voilà que dorénavant, tous les mots qui se sont tusAspirent à claquer la porte, façon rebelleAfin de s’exprimer au-dehors : Ah ! L’affaire, qu’elle est belle !Taisez-vous donc, ou bien assurément, je vous tue.Il est vrai que fut un temps où il faisait bien froid,Au sein de mon corps, me procurant un bel effroi :C’en est terminé ; désormais, je tire à balles réellesSur tout ce qui m’apparaîtrait bien au-delà du surnaturel.J’ai longtemps braqué ma poésieTelle une arme contre l’ignominie ;Quelle perte de temps quand on y songePuisque tout à chacun, un jour, y plonge.Unique, peut-être, le poète réchapperaA l’annoncement du futur carnageSachant d’avance l’heure de son propre trépas,Car l’oeil aguerri tel un mage.Ou bien est-ce lui qui fera jaillir dans le ciel,Les milliers de couleurs ouvrant le feu artificiel,Provoquant alors le gouffre et le précipice :Ces inconnus qu’il connaît, ayant chatouillé tous les vices.Un boulet de canon, vous dis-je, sera le plus efficaceSi l’on désire extirper toute cette crasseD’un monde moderne qui se proclame,Hypocrite à souhait, la vertu de l’âme.Que Dieu me nomme prophète !Après tout ne suis-je pas poète ?Pour faire face au déluge, tel un messie :Seule compte encore la poésie.

Bonne journée,Clara.

*

De : salah <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: lun. 8 nov. 2021 à 17:08Subject: Formulaire de contact : projet NFTTo: <contact@marcedouardnabe.com>

Bonjour M. Nabe

Ce que vous réalisez est unique et vous méritez plus de reconnaissances et de succès. Je tien a saluer votre intégrité humaine vous avez aussi une vision du futur exacte, avec l’émergence des cryptomonnaies , il y’a un nouveau système qui s’installe de plus en plus et qui va abolir les limites actuels de pas mal de domaines et surtout de l’art.Les NFT en art sont des certificats d’authenticité. c’est a dire que si l’on place une œuvre (image, animation, photo, dessein etc.) on peut y mettre un prix fixe ou bien des enchères. L’œuvre aussi peut toucher un plus grand public au niveau mondial. et l’argent gagné peut être énorme.Je suis novice dans le domaine, je m’intéresse aux crypto. C’est très simple de faire un compte et de placer ses NFT, je tenais seulement à vous informer ou vous conseiller de creuser un peu les NFT ART pour penser a une façon de vendre plus vos créations. si vous êtes intéressé je pourrai le faire avec vous. Il y’a des gens qui ont peur de s’aventurer dedans mais comme je le vois il n’a rien à perdre et tout à y gagner.Mes salutationssalah

*

De : Pascal Benvenuti <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: mar. 9 nov. 2021 à 17:37Subject: Formulaire de contact : Lecteur-correcteurTo: <contact@marcedouardnabe.com>

Monsieur,

Je vous écris ce message pour vous proposer mes services. Après une formation au Centre d’Écriture et de Communication en 2017, j’exerce depuis le métier de correcteur auprès de différentes maisons d’éditions (j’ai notamment travaillé avec Le mot et le reste à la réédition du livre de Paudras sur le séjour parisien de Bud Powell ; au passage, j’adore vos peintures de ce pianiste). Je m’étais penché sur votre travail grâce au réalisateur Pierre Carles, que j’ai un peu côtoyé, et dont le film Choron, dernière m’avais donné envie d’en savoir plus sur vous.

N’hésitez pas à prendre contact avec moi pour que nous puissions discuter d’une éventuelle collaboration.

Bien à vous,

Pascal Benvenuti

*

De : Roger Zierouhli <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: jeu. 17 févr. 2022 à 00:55Subject: Formulaire de contact : CollabococoshowTo: <contact@marcedouardnabe.com>

Monsieur Zannini,

Pourquoi tant d’acharnement à vouloir passer pour un collabo ? Pour imiter Céline ? Louis-Ferdinand était le héros d’une grande tragédie alors que vous jouez le cabot d’une litanie de petites comédies: Nabe chez les nudistes, Nabe chez les antisémites, Nabe chez les complotistes… Céline était médecin. Nabe exhibe ceux de sa femme. Céline soignait gratuitement les imbéciles pour les rendre moins méchants. Nabe vend à prix d’or des croûtes humides à de riches connards pour les rendre encore plus riches et encore plus connards.

« Quand vous déciderez-vous à devenir quelque chose dans la Vie au lieu de chercher à être quelqu’un à Paris ? »

Riche conseil que je vous donnais il y a quelques années. Vous avez judicieusement tenté de le suivre: vous avez quitté Paris ! Malheureusement, la culture vous manque, sans doute à cause de la fréquentation trop assidue des intellectuels dégénérés de votre ancien quartier. Non, Sigmaringen n’est pas en Suisse… Vous essayez, vous expérimentez, vous êtes sur la bonne voie. Mais c’est long ! Il vous manque encore ce petit quelque chose qui forme le talent. Vous n’avez pas de vie, encore moins de destin. Singer l’ombre des grands hommes, c’est prendre le charbon pour du diamant. Quand vous aurez le courage de vivre, peut-être aurez-vous enfin du talent.

«Tu l’étais et tu l’es toujours. Tu es né ainsi. On est tous quelque chose de naissance, musicien ou assassin. Mais on doit apprendre le maniement de la harpe et du couteau. »

Non, ça n’est pas une citation de Patrick Timsit. Non, pas de Prévert non plus, Internet de merde !

Même au Quatrième Degré, il ne sert à rien d’exceller au couteau quand on est musicien.

Sur ce, je retourne coder.

*

De : POIRIER Alexandre <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: mar. 26 oct. 2021 à 16:35Subject: Formulaire de contact : Livre “Au régal des vermines”To: <contact@marcedouardnabe.com>

Mon bon Nabe, je ne sais pas si vous êtes actuellement proche plutôt du rat ou du roi, mais 30 euros je ne saurais les fournir. Or, si vous êtes actuellement dans un palais, ces 30 insignifiants euros ne changeront rien aux bijoux qui ornent votre couronne et si vous êtes en train de vous morfondre dans les catacombes sales et humides de Paris, ces 30 euros vous serviraient sans doute à acheter du liquide, que ce soit du vin ou de l’encre mais l’eau est suffisante à la survie et l’écriture aujourd’hui peut se faire par ordinateur, vous n’avez qu’à vous imaginer boire, vous qui dites vivre par l’écriture. Vous n’êtes pas stupide et concluez donc de ma tirade qu’il serait préférable d’acquérir un lecteur tel que moi au profit seul de l’acquérir ou au dépit de quelques avantages non nécessaires à votre survie artistique si la misère vous a vraiment frappé. J’attends donc une réponse de votre part pour trouver de quelle façon vous pourriez m’offrir ce livre, je n’agis pas en mendiant mais en simple initiateur d’une entreprise de dépucelage du potentiel génie collectif dont vous seriez le bénévole. Bien à vous, Alexandre Poirier

*

De : Bertrand Barbier <no-reply@marcedouardnabe.com>Date: lun. 25 oct. 2021 à 22:54Subject: Formulaire de contact : Petite questionTo: <contact@marcedouardnabe.com>

Bonjour Mr Nabe,

Avant toute chose, merci pour la lecture des Porcs.Je souhaitais simplement connaître votre opinion sur Pink Floyd.

Merci et bonne écriture.Bertrand