mardi 1 mars 2022
Anciens numéros
Actualités brûlantes et nouvelles fraîches de Marc-Édouard Nabe

Le cinéma, c’est ça !
3) Georg Wilhelm Pabst

     Pour ne pas s’enferrer dans l’idée que le cinéma est uniquement une question d’images ou de plans réussis, voici un exemple de l’autre facette indispensable du talent d’un vrai réalisateur : la mise en scène. En effet, dans Le Drame de Shanghai, de 1938, Georg Wilhelm Pabst démontre qu’il est aussi (surtout, avant tout ?) un grand metteur en scène.
     La scène ? C’est l’une des dernières du film : Louis Jouvet, ancien amant, cynique et salement balafré au front, de Christiane Mardayne, menace celle-ci, en confisquant le passeport de sa fille, d’empêcher cette dernière de quitter la Chine. Crise qui se termine mal, avec des trouvailles rythmiques de champ-contrechamps sur les acteurs au timing impeccable, servis par les dialogues d’Henri Jeanson (autre chose que du Jacques Prévert !)… Ne manquez pas l’écroulement final de Jouvet dont le génie du sens de la silhouette n’est plus à démontrer nulle part (ah, comment Pabst lui fait accrocher le rideau !). Sans oublier la vue finale sur le passeport… Une leçon !